Assurance cheval : guide complet sur les contrats d’assurance équine

La récente augmentation des mutilations d’équidés a engendré une inquiétude croissante parmi les propriétaires de chevaux, accentuant leurs préoccupations quant au bien-être de ces animaux. Cette préoccupation, amplifiée par la crise sanitaire actuelle, s’inscrit dans une transformation du rôle du cheval. Ce dernier passe d’outil à un compagnon sportif et de loisir. Au fil des décennies, les propriétaires accordent une attention accrue au bien-être de leurs chevaux en tant qu’êtres sensibles. Dans ce contexte, le contrat d’assurance cheval émerge-t-il comme un levier garantissant ce bien-être ?

Les divers types d’assurances pour cheval

L’assurance cheval propose diverses options pour répondre à des besoins spécifiques. L’assurance mortalité rembourse en cas de décès du cheval, l’indemnité dépendant de sa valeur. 

En parallèle : Quelles sont les différentes races de chat ?

L’assurance frais de vétérinaire couvre les coûts suite à un accident ou une maladie, avec des indemnisations variables. 

Par ailleurs, la responsabilité civile prend en charge les dommages causés par le cheval, qu’il soit monté ou non avec des distinctions importantes à noter.

Sujet a lire : Paysage sonore : Comment favoriser la biodiversité tout en prévenant les nuisances sonores ?

Les critères à prendre en compte pour choisir son assurance cheval

Le choix de la meilleure option d’assurance cheval nécessite une évaluation minutieuse de vos besoins spécifiques. Tout d’abord, la garantie responsabilité civile est essentielle, même si votre cheval est en pension. 

Si vous envisagez une couverture plus étendue, posez-vous les questions essentielles telles que :

  • La nécessité d’assurer le cheval et/ou vous-même
  • L’importance des garanties comme les frais vétérinaires ou les accidents
  • La présence de matériel équestre de valeur
  • La fréquence de transport du cheval

Une fois ces besoins clarifiés, comparez les assurances équitation sur le marché tout en examinant les garanties de base et optionnelles, les plafonds d’indemnisation, les franchises et les éventuelles exclusions. Obtenez plusieurs devis pour trouver le contrat offrant le meilleur équilibre entre garanties et prix.

Les étapes pour souscrire à une assurance pour votre cheval

Pour assurer votre cheval, suivez ces étapes essentielles. Explorez la possibilité d’étendre la responsabilité civile de votre assurance habitation aux animaux de compagnie, avec une extension souvent payante. 

Obtenez un devis via un comparateur en ligne pour une assurance habitation avec une extension spécifique pour votre cheval. Souscrivez une licence à la Fédération française d’équitation (FFE) pour une garantie responsabilité civile. 

Pour terminer, choisissez une assurance personnalisée auprès d’un assureur spécialisé pour une couverture adaptée à vos besoins spécifiques, incluant votre cheval, vous-même, vos activités équestres et vos équipements. Ces derniers incluent le van ou la selle. Fournissez des détails sur votre cheval lors de la souscription, notamment sa race, son type, sa date de naissance, sa valeur pécuniaire, et l’usage prévu (compétition, balade, pré).

Les avantages de protéger son cheval avec une assurance adéquate

Protéger votre van et votre cheval avec une assurance dédiée offre une tranquillité d’esprit inestimable. En cas d’accident ou de sinistre, l’assurance intervient pour les frais de réparation ou de remplacement du van en cas de dommages matériels. 

En outre, si votre cheval est blessé lors d’un incident, l’assurance couvre les frais vétérinaires. La protection s’étend à l’assistance pour le transport d’urgence de votre cheval et à une compensation en cas de vol du van. 

Par ailleurs, l’assurance peut inclure une assistance routière pour faire face aux pannes ou aux problèmes sur la route. Cela offre une protection complète pour vos précieux compagnons équins et votre moyen de transport.